Exemple du marcottage d'une vieille Crassula ovata


En 2007, j’ai été amené à essayer de pratiquer des marcottages sur une grosse Crassula ovata dans le but d’obtenir trois nouveaux sujets indépendants (pour la création d’une forêt de crassulas).


Ayant beaucoup d’expérience du marcottage sur des espèces ligneuses (Ficus benjamina, Ficus benjamina Lucy, Ficus retusa, Ficus retusa formosanum, différents Acer (érables), Juglans (noyer), Quercus (chêne), etc.), je n’ai jamais trouvé trace ni dans la littérature ni sur le net de cette technique appliquée à des plantes succulentes.


J’ai exécuté trois marcottages sur trois grosses tiges. Je n’ai pas pratiqué d’entailles ou d’écorçage sur les tiges comme cela se pratique sur les ligneux, mais ayant déjà observé l’apparition spontanée de racines aériennes sur cette espèce, j’ai pensé que cela serait inutile.


J’ai donc découpé et scotché un pot plastique autour des trois tiges à marcotter et l’ai rempli d’akadama pure, le tout étant maintenu par des tiges de bambou et de la bande adhésive. J’en ai profité pour défolier presque totalement la plante, qui n’avait pas été régulièrement taillée ces dernières années. Attendre que les marcottes soient séparées du pied mère pour défolier m’aurait obligé à patienter encore deux ans au moins afin que les nouvelles plantes soient suffisamment vigoureuses pour supporter l’opération. La nouvelle ramification s’est donc mise en place l’année du marcottage.


En mai 2008, j’ai tenté le démontage du pot et observé que quelques racines (suffisantes pour assurer la survie des plantes séparées) avaient bien surgi des tiges.


L’empotage fait, j’ai attendu quelques jours avant d’arroser afin que les cicatrices des coupes des troncs sèchent. Quelques jours plus tard, j’ai constaté que les feuilles redurcissaient après chaque arrosage et donc que les racines qui avaient été émises suffisaient bien à réhydrater les nouvelles plantes. Le marcottage fonctionne donc très bien sur de gros sujets (4 cm de diamètre).

(c) sylvain-berbie.org LE MARCOTTAGE

Crassula ovata : Le pied mère, hauteur : 87 cm

RETOUR
RETOUR

Mai 2007 : Mise en place du pot de marcottage et taille

Mai 2008 : nouvelle ramification

Mai 2008 : dépotage, séparation et empotage des marcottes de 40 cm de hauteur