Ce qui suit concerne les plantes succulentes, sauf les cactées que je ne pratique que très peu. Le bouturage des succulentes est relativement facile. Les meilleures périodes sont le printemps et l'été, au moment de la croissance. Mais bouturer l'hiver est aussi possible pour un certain nombre d'espèces à condition de pratiquer avec des températures de 15°C à 18°C. Les techniques de bouturage dépendent de la forme et de la structure de la plante. Je ne serai pas exhaustif et ne donnerai que quelques exemples qui permettent ensuite de généraliser à des espèces semblables.


Les boutures de têtes des tiges de plantes sont quasiment toujours réalisables. Il faut couper juste sous un entre-nœud et enlever une certaine quantité de feuillage : Photo [1]. Il faut laisser les boutures à l'air libre quelques jours pour laisser sécher les parties coupées et les planter ensuite. On peut aussi planter directement les boutures dans un substrat sec et attendre quelques jours avant d'arroser, évitant ainsi les risques de pourriture. L'avantage des boutures de têtes, c'est que l'on peut obtenir de grosses boutures assez rapidement. Certaines plantes émettent spontanément des racines sur les tiges. Il est possible de couper ces tiges sous les racines et d'empoter directement la nouvelle plante.


Le bouturage de feuilles permet quant à lui de produire une plus grande quantité de nouveaux sujets à partir d'une plante que l'on sacrifie (en partie du moins). Il faut détacher les feuilles en tirant dessus et les laisser reposer... Des plantules apparaîtront spontanément à l'endroit de la partie détachée dans un délai plus ou moins long : Photo [2]. Lorsque la feuille commence à se dessécher, il est temps d'empoter la plantule qui normalement possède déjà de petites racines. L'arrosage peut se faire immédiatement après l'empotage.


Certaines plantes en rosettes se divisent en émettant des tiges sur lesquelles poussent d'autres rosettes : Photo [3]. Il suffit de couper ces tiges 5 à 10 mm sous la rosette et de les empoter. Par ailleurs, certaines rosettes possèdent déjà de petites racines.


Cas particuliers :

D'autres plantes comme les scillées (Scilla pauciflora et Scilla violacea par exemple) sont des bulbes. Il est très facile de détacher des sujets de la plante mère qui émet beaucoup de rejets : Photo [4]. Certaines kalanchoées émettent des bulbilles souvent avec racines sur le pourtour de leurs feuilles. Toucher les feuilles suffit à détacher ces "boutures" naturelles pour ensuite les planter : Photo [5].

(c) sylvain-berbie.org LE BOUTURAGE
RETOUR
RETOUR

[1] Boutures de tê[1] Boutures de têtes

[2] Boutures de feuilles

[4] Bulbes de Scilla violacea

[3] Boutures de plantes en rosette

[5] Plantules se formant sur les feuilles de Kalanchoe tubiflora