Arrosage

Les succulentes sont issues de milieux au climat aride avec une pluviométrie très faible. Leur adaptation à ces conditions est excellente. Des arrosages trop fréquents entraînent par conséquent la pourriture des racines par excès d’eau. Les substrats doivent sécher assez rapidement après les arrosages. Un nouvel apport d’eau n’est souhaitable que si la terre a totalement séché.


Il y a fort à parier que, dans la nature (je n’ai fait aucun voyage permettant de constater ceci, mais la littérature en fait mention), les succulentes sont par moments plus "ratatinées" que dans nos serres. Nos arrosages seront plus copieux si l’on veut les faire croître rapidement ou si l’on souhaite simplement qu’elles soient plus "belles".


Pincer entre deux doigts une feuille charnue de succulente permet de savoir où en sont ses réserves d’eau. On peut laisser s’écouler plus ou moins de temps avant d’effectuer un nouvel arrosage, selon que le but est de favoriser ou non une forte croissance. Pour les crassulas en bonsaï par exemple, arroser souvent permet une croissance rapide mais avec de grandes feuilles. Pour la finition d'un bonsaï, il est préférable d'espacer l'apport d'eau pour obtenir des entre-nœuds courts avec de petites feuilles.


Quand les plantes sont à l’extérieur et qu’une période pluvieuse survient, un problème d’excès d’eau peut se poser... Pour ma part, je résous le problème en gardant mes plantes sous serre toute l’année, et en aérant un maximum par les portes et par les ouvrants de toiture en été.


En hiver, l’arrosage doit être considérablement réduit. Les cactées ou certaines espèces, comme les Euphorbia obesa par exemple, peuvent se passer totalement d’apport d’eau. Se fier là aussi, en moyenne, à la mollesse des feuilles (quand cela est possible, bien sûr). D’autres espèces comme les scillées (Scilla) demandent beaucoup plus d’eau pour bénéficier d’un bel aspect et d’une pousse correcte.


L’eau provenant du robinet ne semble pas poser de problème particulier dans la culture de ces plantes. En revanche, il est préférable que celle-ci soit à la température de l’air pour éviter tout choc thermique. Le pire serait d’arroser des plantes en plein soleil avec de l’eau très froide.

(c) sylvain-berbie.org L’ARROSAGE

Euphorbia obesa est très sobre !

Scilla (ici violacea) demande plus d’eau

RETOUR
RETOUR