Retour

Cette vidéo explique comment planter des arbres fruitiers en général. La vidéo comporte quelques petits trucs et astuces qui ne sont pas présents dans celles du net que j’ai visionnées.

A noter que pour les cerisiers et pruniers (c’est aussi vrai pour d’autres fruitiers), il faut faire attention à la pollinisation. Si l’arbre n’est pas autofertile, on doit en planter au moins un second ou vérifier qu’il en existe un autre à proximité qui est compatible avec le nôtre. Compatible veut dire qu’il fleurira en même temps que le nôtre et donc assurera une pollinisation croisée. Je connais deux cas réels où les arbres produisent quantité de fleurs et juste quelques cerises ensuite… Après vérification, il s’avère qu’ils sont seuls dans leur zone !

Pour connaître les arbres compatibles avec l’arbre fruitier que l’on veut planter, Il suffit de taper sur un moteur de recherche « tableau pollinisation cerisier » par exemple, et l’on trouvera facilement un tableau qui donnera les arbres compatibles et les arbres autofertiles les plus courants.

J’ai planté en début de cette année 2016 des cerisiers, un chez nous et deux autres chez mes proches voisins. Respectivement, voici mes choix d’arbres compatibles :

Ces fruitiers ont une excellente production et donnent de grosses cerises.

Pareil pour les pruniers plantés cette année :

A noter que les deux derniers sont portés autofertiles, mais que le Reine Claude demande un autre arbre pour croiser sa pollinisation.

J’ai disposé au sol et sur le tronc des protections pour que les chats ne viennent pas dégrader mon travail. Les chats adorent se faire les griffes sur les troncs verticaux et sur les sols meubles ! Pour les troncs, du grillage en forme de tube et quelques petits tuteurs font l’affaire. Pour le sol, j’utilise du grillage galvanisé à grosse et moyenne maille, mais tout autre grillage fait l’affaire.

Dans la photo d’à côté, j’ai créé une sorte de « zone de terre » pour pouvoir maintenir du mulch en permanence et ajouter de l’engrais organique au moment voulu. Chose impossible, si le gravier arrive jusqu’au tronc (sauf de l’engrais organique liquide…).








Retour
Plantation des cerisiers et autres fuitiers Vidéo « Plantation des cerisiers » Protection du tronc et du sol