Retour

PENSEES

Quelques pensées personnelles concernant la permaculture et plus généralement le monde dans lequel nous vivons…

-------

Une civilisation du « tout jetable » n’est-elle pas elle-même « jetable » ?


Si nous jetons des matières naturelles qui se recyclent naturellement, nous créons une civilisation durable. Si nous jetons des matières issues de matières naturelles mais qui ne se recyclent pas ou peu, alors le compte à rebours de l’extinction de l’espèce humaine a commencé…


-------

Pour développer la parole de Philipp Forrer qui dit « tout mange » :

De par notre culture judéo-chrétienne nous avons considéré que la Terre nous appartenait et que les animaux et les végétaux étaient là pour nous « servir ». La permaculture propose de vivre avec ces autres êtres vivants, en les respectant et non en les asservissant. Si dans nos cultures agricoles ou maraîchères une partie est prélevée par les animaux, en quoi cela est-il gênant ? Nous prélevons bien une « partie » de ce que produisent les animaux : viande, lait, miel, etc.  L’homme doit arrêter de se conduire en conquérant et devenir un associé, un collaborateur avec le reste de la nature. Il a tout à y gagner, mais il ne le sait pas encore, car les conséquences de ses actes ne seront visiblement catastrophiques que lorsqu’il sera sûrement trop tard.

-------

A suivre…